• La Turquie rejette le projet de loi qui doit être votée demain à l'assemblée nationale.

Le premier ministre turc, Erdogan,  s'est engagé à combattre ce qu'il appelle une "machine mensongère systématique". Les Turcs sont opposés à cette loi "liberticide" car "on n'a pas le droit de porter un jugement politique sur des événements historiques" (Cemil Cicek, porte-parole du gouvernement et ministre de la Justice). là on se dit qu'ils se foutent de nous: en Turquie on n'a pas le droit de dire que le génocide à exister sous peine d'être mis en prison (code pénal). Qui a une loi liberticide?
Et est-ce vraiment une liberté de pouvoir dire qu'il n'y a pas eu génocide alors qu'il y a des preuves accablantes, que les historiens ont déjà travaillé dessus? Est-ce qu'une loi qui pénaliserait la négation du génocide empêcherait vraiment le travail des historiens? je ne le pense pas. Les historiens continuent de travailler sur le génocide juif, continuer à apporter des preuves, des nouveaux éléments bref, une loi qui condamne les négationnistes n'empêche pas le travail des professionnels.


  • Les Arméniens de Turquie ne sont pas non plus favorables à cette loi.

Ce qui est compréhensible. Dans leur pays il est quasiment impossible de parler de ca sans être condamné. Ils estiment donc qu'une telle loi ne fera qu'empirer la situation, au lieu d'aller vers le débat ce que la Turquie commençait tout doucement à faire, elle va se renfermer.

Le commissaire européen de l'élargissement, Olli Rehn lui aussi s'oppose à cette loi: "Une telle loi aurait des conséquences contraires à celles recherchées car elle reviendrait à dire aux Turcs 'il n'y a rien à discuter, voilà la vérité définitive et si vous voulez la nier alors vous finirez en prison dans un Etat membre de l'Union'". Alors je peux tourner la phrase, en parlant de l'article 301 du code pénal turc en disant: "Une telle loi aurait des conséquences contraires à celles recherchées car elle reviendrait à dire à l'Europe (et le monde entier) 'il n'y a rien à discuter, voilà la vérité définitive et si vous voulez la nier alors vous finirez en prison en Turquie". oui et? c'est exactement la même chose!! Mais aucun Etat ne s'est soulevé quand on a appris que la Turquie avait adopté cette loi qui condamne les personnes affirmant qu'il y a eu génocide. ils sont emprisonnés pour "insulte à l'identité turque"! Alors évidemment, on laisse faire et... après c'est trop tard.


  • Le projet divise aussi chez les politiques en France, et au sein même des partis.

Certains parlent de dignité humaine, valeurs morales, que si on condamne le génocide en le reconnaissant, il faut aussi condamner les négationnistes sinon ca n'a pas de sens. D'autres disent que c'est dangereux pour les relations franco-turques et entre l'Europe et la Turquie ( elle-ci menace de représailles économiques et fait pression sur les parlementaires et les entreprises).

François Fillon déclare: "Il faut arrêter de voter des textes de loi qui interdisent les Français de s'exprimer sur des sujets historiques". Mais puisqu'on a reconnu le génocide, on ne peut pas prétendre l'inverse? je ne comprends pas... ("alors tu vois, il y a bien eu la prise de la Bastille, mais tu as le droit de dire que ce n'est pas vrai")

Jack Lang quant à lui estime que adopter cette loi "serait mettre en danger la reconnaissance du génocide." oui là c'est un peu tiré par les cheveux. Mais selon lui, une telle loi "serait anticonstitutionnelle puisqu'elle irait à l'encontre de la liberté d'expression."

D'abord, il y a a beaucoup de lois qui limitent la liberté d'expression (diffamation, racisme, propos injurieux etc) et ce n'est pas anticonstitutionnel pour autant, au contraire. il y a la liberté d'expression mais également la dignité humaine. Et laisser faire et dire les négationnistes va à l'encontre de la dignité humaine car on est touché, c'est comme si on nous traitait de menteurs internationaux et de fous furieux qui délirent parce qu'on invente un fait historique, tous, à travers le monde. on est fort didonc!! et ca tient depuis 90 ans. le plus grand complot du monde. et le pire c'est que beaucoup d'Etats du monde nous croient! halala...

et puis là on se dit: ba... pourtant il y a bien une loi qui pénalise les négationnistes du génocide juif. c'est tout autant un fait historique avéré, qu'on a reconnu, et dont on punit ceux qui le nient. alors pourquoi ca vaudrait pour la shoah et pas pour le génocide arménien?
mais Jack est malin. il a ajoute tout de suite après: "La loi Gayssot, qui a pénalisé l'antisémitisme et la négation de la shoah, a évité cet écueil en se référant directement au procès de Nuremberg et à plusieurs traités internationaux."

Les coupables étaient en fuite. ils ont été condamnés par contumace. >> Cf. Réactions des Alliés en 1915 (note) alors sous prétexte qu'on n'a pas eu d'avoir un tel procès pour condamner les responsables, on peut nier impunément le génocide arménien? Les tribunaux français aujourd'hui quand ils ont affaire à une question sur la négation du génocide arménien n'ont pas de quoi punir les négationnistes car les textes ne sont pas suffisants. Mais en aucun cas la raison est qu'il n'y a pas eu génocide.

>> Interview de Jack Lang
>> Olli Rehn inquiet
>> NouvelObs: la Turquie s'oppose