Le 22 février 2008, le Pape Benoit XVI a inauguré la Cour Saint Grégoire l'Illuminateur au Vatican, le père de tous les Arméniens et de toutes les Eglises arméniennes.

 

"Chers frères et soeurs,
en inaugurant la Cour Saint Grégoire l'Illuminateur, nous prions afin que le peuple arménien, par l'intercession de son illustre et admirable fils, continue d'avancer sur les chemins de la foi en se laissant guider comme il l'a fait au cours des siècles par le Christ et par l'Evangile qui a marqué sa culture de façon indélébile. Saint Grégoire est appelé justement l'Illuminateur parce qu'en lui se reflétait de façon extraordinaire le visage du Sauveur. Le mot Illumination revêt aussi une autre signification dans l'acception arménienne: il indique la Lumière qui découle de la diffusion de la culture par l'enseignement.
Je saisis volontiers l'occasion d'aujourd'hui pour enlacer dans un amour fraternel l'Eglise arménienne comme la Nation arménienne et tous les Arméniens éparpillés dans le monde."

 

Saint Grégoire l'Illuminateur, né vers 260 en Arménie, apôtre venu de Césarée de Cappadoce, est le fondateur de toute une église. Selon la légende, il aurait vécu 13 ans dans un cachot à Khor Virap, enfermé avec des vipères et des scorpions par le Roi païen Tiridate. Une vieille dame lui apportait chaque jour de l'eau et du pain. Suite aux persécussions faites au Vierges arméniennes, le Roi fut atteint d'une grave maladie. Sa soeur a vu Grégoire en songe et a demandé au Roi de le libérer car lui seul pouvait le guérir. Le Roi, guéri, embrassa la foi chrétienne.

 

Les relations entre Rome et l'Eglise arménienne sont anciennes.
En 1883, un cardinal arménien demanda au pape Léon XIII, orientaliste, un Collège arménien afin de préparer des prêtres pour des missions arméniennes dans le monde. Aujourd'hui, le Collège compte 16 séminaristes venant du Liban, Syrie, Irak qui étudient la philosphie, la théologie, l'arménien, l'histoire et les rites arméniens. Tous se destinent à devenir prêtres.

 

Pi XI avait béatifié Komidas, premier martyr arménien, torturé par les Turcs pour avoir refusé de renier sa foi.
De même l'évêque Maloyan en 1916, béatifié par le Pape Jean-Paul II en 2001.. 

 

Sa Béatitude Nersès Bedros XIX, patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques, avait demandé de mettre une statue de Saint-Grégoire l'Illuminateur dans la Cour du Vatican. Le 18 janvier 2005, Jean-Paul II a béni la statue placée dans une niche extérieure de la Basilique Saint-Pierre.

 

En février 2008, Benoit XVI a donc inauguré la cour du Vatican appelé désormais "Cortile Grégorio San L'Illuminatore" devant une assistance de 100 personnes parmi lesquelles S.B. Nersès Bedros XIX, Monseigneur Norvan Zakarian (Primat de l'Eglise apostolique arménienne de France), Aren Shahinian (Eglise apostolique arménienne de Milan), et plusieurs ambassadeurs.

 

"Saint Grégoire l'Illumlinateur baptisa le Roi d'Arménie Tiridate III... et peu après, le peuple arménien tout entier embrassa la foi chrétienne et reçut le baptême."
(20 mai 301, pape Marcellin)

>> Benoit XVI consacre la grande Cour de Saint-Pierre à Saint Grégoire l'Illuminateur (Armenews)
>> Une cour du Vatican dédié à Saint Grégoire l'Illuminateur (catholique.org)