Dogu Perinçek, chef du parti des travailleurs turcs, avait été condamné par le Tribunal de police de Lausanne, le 9 mars 2007, pour avoir nié publiquement le génocide arménien, une première mondiale:
>> Procès à Lausanne (cf. note)

Perinçek avait interjeté appel, recours intégralement rejeté par la Cour de cassation vaudoise le 18 juin.
Il fera un recours devant le Tribunal fédéral.

A suivre donc...

>> CollectifVAN