[si vous voyez des erreurs, des confusions, n'hésitez pas à le dire, moi-même je m'y perds!]

NetArménie

L'Eglise arménienne fait partie de l'Eglise chrétienne. Il y a principalement 3 sortes d'Eglise chrétiennes:

- catholique
- protestante
- orthodoxe, mais "orthodoxe" dans le sens suivant: les Eglises restées fidèles à l'Eglise indivise des premiers siècles, héritées des Pères de l'Eglise.

Parmi les Eglises orthodoxes, il existe 5 Eglises:

- Eglise orthodoxe proprement dite (héritière de l'Eglise bizantine): Russes, Grecs, Roumains, Bulgares...
- Eglise apostolique arménienne (et pas "Eglise orthodoxe arménienne")
- Eglise orthodoxe copte (Egypte)
- Eglise orthodoxe éthiopienne
- Eglises syriaques (jacobites): Araméens...

Parmi les Eglises orthodoxes:

- Eglise orthodoxe (russe etc): chalcédonienne (dualité de la nature du Christ)
- les autres Eglises de tradition orthodoxe: non-chalcédonienne = appelées parfois "orthodoxes orientales"

Parmi les Eglises de tradition orthodoxe non-chalcédonienne:

- Eglise d'Orient "nestorienne" (une des Eglises syriaques) : de christologie antiochienne
- les trois autres dont l'Eglise arménienne : de christologie alexandrine (le Chist est Un)

Parmi les 3 Eglises de christologie alexandrine:
- les Eglises copte et éthiopienne : nettement monophysite
- Eglise arménienne qui s'en tient à la christologie du concile oecuménique d'Ephèse sans prolongement proprement monophysite.

MAIS

il existe 3 Eglises arméniennes:

- apostolique => celle de tradition orthodoxe dont je viens de parler
- catholique
- évangelique (protestante)

L'Eglise apostolique arménienne reconnait les 3 premiers conciles mais rejette le quatrième Concile (de Chalcédoine en 451): http://www.netarmenie.com/religion/eglise/conciles.php qui donne au Christ 2 natures (divine et terrestre)
- Nicée en 325
- Constantinople en 381
- Ephèse en 431
=> un seul Seigneur, Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur ; et Marie, Théotokos, c'est-à-dire Mère de Dieu.

Concile de Chalcédoine en 451: il condamne le monophysisme
"En lisant le texte, les Arméniens ont pensé que Chalcédoine coupait littéralement le Christ en deux."
Elle rejette donc ce quatrième concile mais "cela ne signifie nullement que l'Eglise arménienne ait succombé au monophysisme. En particulier, cela ne signifie pas que, du fait de l'Incarnation, le Fils ait cessé d'être Dieu, ou que son humanité en ait été moins parfaite."

"Elle est une Eglise crucifiée qui vit dans l'espérance de la Résurrection."